Comment bien choisir sa tronçonneuse ?

Pour entretenir votre jardin comme il se doit, il convient de vous doter du matériel nécessaire et surtout adéquat à votre besoin. Il existe différents outils importants pour le jardinage, certains sont prioritaires, d’autres sont secondaires. Mais tous, doivent être choisis avec soin.

Parmi les matériels prioritaires, on peut citer la tronçonneuse. Mais si vous faites un tour dans les magasins ou retournez les pages d’un catalogue, vous remarquerez certainement qu’il en existe plusieurs modèles. Si vous vous sentez perdus, ne vous inquiétez pas ! Voici tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir sa tronçonneuse.

Quels critères pratiques à considérer ?

Il faut savoir qu’il ne s’agit pas d’un simple outil que vous vous apprêtez à acheter, mais la tronçonneuse est un matériel important dont l’utilisation est destinée à une surface déterminée pour des tâches précises. Donc, certains éléments sont considérés comme critères décisifs qu’il faut déterminer au préalable :

1- Une tronçonneuse est destinée pour quels travaux ?

Comment utiliser la tronçonneuse et dans quel cadre ? Les réponses sont diverses. Il peut s’agit d’abattage, de débitage, d’élagage ou d’ébranchage. Chacune de ces fonctions nécessite un type de tronçonneuse en particulier.

Par exemple, pour effectuer le débitage, il est nécessaire de se doter d’un modèle dont la puisse varie entre 1500W et 2500W. Alors que pour réaliser l’abattage, c’est un modèle très puissant qui est recommandé, comme une tronçonneuse thermique. Par contre, il ne s’agit pas d’une obligation, car une tronçonneuse électrique peut très bien faire l’affaire aussi. Toutefois, encore faut-il être proche d’une prise ou bien avoir une rallonge assez longue pour parcourir les distances souhaitées.

2- Quelle tronçonneuse pour quel bois ?

Le type de bois et son diamètre sont des éléments très importants pour bien choisir la tronçonneuse qu’il faut, car certains arbres sont très faciles à couper, tandis que d’autres le sont beaucoup moins. Par exemple, un merisier fait partie des arbres feuillus, donc il a une densité moyenne et ainsi, facile à tronçonner. Or, ce n’est pas le cas du sapin par exemple qui est bien plus résistant. Il faut donc avoir une chaîne, celle de la tronçonneuse, capable de s’y opposer.

Quels critères d’ergonomie à retenir ?

En tant qu’utilisateur, vous avez aussi vos exigences, car c’est vous qui devrez manier cette tronçonneuse. Ainsi, il est préférable qu’elle soit facile d’utilisation, mais surtout confortable. Pour être satisfaisante, généralement la tronçonneuse est mince, car lorsqu’elle est lourde, elle engendre automatiquement de la fatigue.

Il est également important de choisir une tronçonneuse dont le bruit est supportable, afin de ne pas souffrir de bourdonnements.