Connect with us
Conseils

Le compost : un must pour votre jardin

Pour une bonne réussite de votre culture, vous avez besoin des fertilisants pour améliorer le rendement de la production. Pendant que certains utilisent des engrais chimiques qui peuvent causer des dommages aux sols, aux plantes et même aux hommes, d’autres utilisent le compost, un fertilisant naturel.

Qu’est-ce que le compost ?

Le compost est un engrais composé des déchets d’origine végétale et animale.  C’est une matière organique composée de micro-organismes tels que les champignons et les bactéries.  Reconnu pour ses propriétés fertilisantes, le compost est recommandé pour une meilleure culture en jardin.

Comment fabriquer du compost ?

Le compost s’obtient par la dégradation des micro-organismes et macros-organismes qui deviennent un humus très fertilisant : c’est le processus de compostage.

Processus du compostage

Pour le compostage, les vers de terre, insectes, bactéries, champignons, les déchets de bois, rameux, feuilles mortes avec des feuilles, et divers matériaux broyés encore verts, sont mélangés avec des déchets organiques. Tout ce qui se décompose vite est à bannir de la préparation.

Lors du processus de compostage surviennent la dégradation et la maturation. Au moment de la dégradation, la matière organique se décompose à une température allant de 50 à 70 ° sous l’action des bactéries et de l’oxygène. Contrairement à la dégradation, la maturation se fait à une température basse de 35 à 45 ° et assure la biosynthèse sous l’action des champignons et macros-organismes. Par la maturation qui n’est rien d’autre qu’une dégradation lente, le compost devient mûr et riche en humus.

Une fois que la dégradation et la maturation sont achevées, on peut disposer le compost en tas, en silo, ou l’étendre sur une surface pour le laisser reposer. Il faut le retourner régulièrement durant 3 à 6 mois au printemps ou en été et durant 6 à 9 mois en automne ou hiver.

Précautions du compostage

Il faut éviter d’intégrer les plantes et déchets potentiellement nocifs tels que les rosiers, les graines de mauvaises herbes, les fruits malades et le papier journal dans le mélange organique.

Que ce soit au jardin ou à la maison, il y a des matières à ne pas composter.

Au jardin, il s’agit de :

  • la cendre de charbon,
  • les bois traités et exotiques,
  • les conifères comme les Tailles de thuyas,
  • les cendres de bois,
  • et les litières non biodégradables.

À la maison, n’utilisez pas :

  • les viandes et poissons,
  • les produits laitiers,
  • les plastiques, et matériaux en nylon et lycra,
  • l’huile de vidange
  • le papier glacé, ou coloré,
  • et les produits chimiques

Outre cela, faire un bon compostage requiert un équipement spécifique.

Accessoires pour faire le compostage

  • la brouette qui sert à transporter les éléments à composter
  • le récipient dans lequel tous les matériaux seront entassés.
  • Le broyeur qui améliore le processus de dégradation des micros — organismes,
  • les silos à compost
  • le thermomètre de couche pour s’assurer que le compostage se fat à la bonne température
  • la bâche à œilletons pour protéger le compost des aléas
  • le tamis pour bien filtrer le compost.

Par ailleurs, un activateur à compost aide beaucoup à bien dégrader le compost quand on alterne entre deux couches de compost.

Même si le compostage par soi est idéal, il est mieux d’acheter le compost déjà fait sur Jardideco pour ne pas perdre du temps et jouir au plus vite des propriétés du compost. Sur ce site, vous pouvez vous offrir des bacs à compost à un petit prix compris entre 25€ à 75€.

Le compost pour faire vivre votre jardin

Le compost est un fertilisant bien plus efficace qu’un engrais simple. Son action influence aussi la structure de la terre, ce qui contribue à l’amendement du sol. Il enrichit le sol d’oligo-éléments et de minéraux nécessaires pour les plantes, dont l’azote, le potassium, et le phosphore. Ces éléments nutritifs qu’apporte le compost se diffusent progressivement au niveau de la racine des plantes.

L’utilisation de ce fertilisant améliore le drainage des sols lourds et argileux et augmente la capacité de rétention de l’eau et des nutriments. Sur une longue période d’utilisation, le compost change la composition des sols qui sont plus aérés et perméables à l’eau ce qui favorise une rapide croissance des plantes.

Comment s’en servir ?

On peut utiliser le compost pour plusieurs types de cultures.
Dans un potager, le compost peut être étalé sur le sol, ou encore incorporé par griffage dans une profondeur de 5 à 10 centimètres. On peut aussi le répandre en paillis d’une épaisseur de 2 cm au pied des légumes à fruit.

Dans un jardin d’agrément, le compost est utilisé en fonction du type de sol et de la plante. Pour les sols peu exigeants, il faut un compost de 600kg/1.2 m3 pour une épaisseur de 1 cm. Concernant les plantes exigeantes, une quantité de compost de 1000 kg/m3 est suffisante. Pour les nouvelles jardinières, 40 % de compost est mélangé avec de la terre ordinaire tandis que pour les anciennes jardinières, il faut un mélange n’excédant pas 30 % de compost.

Continue Reading
Qui suis-je?

 

Hello, moi c’est Mélanie. J’ai 23 ans et je suis designer paysagiste. Remodeler vos jardins pour en faire de vraies pépites, c’est ma passion !

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Facebook
Nicolas Hulot

Jardin Concept
Articles Au Top
Les amis jardineurs
coupe-bordure.com

lepotiblog.com
Haut
Show Buttons
Hide Buttons