Équipement

Les pièces de rechange à avoir en cas de panne sur un appareil de motoculture

Les appareils de motoculture se révèlent indispensables, pratiques, rapides et confortables pour l’entretien du jardin potager. Ils remplacent parfaitement la bêche ou la pioche autrefois utilisées. Comme n’importe quelle machine, un appareil de motoculture nécessite un entretien régulier et quelques réparations ponctuelles, d’où l’importance des pièces de rechange. Découvrez les pièces de rechange à avoir en cas de panne sur un appareil de motoculture.

A lire également : Les aires de jeux, la solution pour passer de bons moments en famille !

Des chaînes pour la tronçonneuse

Comme on peut le voir sur le site de Matijardin, la tronçonneuse se compose notamment d’un système de chaîne et de pignon. Il faut noter que chaque modèle requiert une chaîne spécifique. Il faudra donc tenir compte de sa longueur, du nombre d’entraîneurs et de pas. La longueur de la chaîne dépend de la taille du guide de chaîne. Le matériau utilisé pour fabriquer la chaîne à tronçonneuse demeure essentiel. Le mieux serait de privilégier l’acier au carbure de tungstène. Cette précaution permet de limiter l’usure. Vous avez ainsi la possibilité d’espacer les séances d’aiguisage et d’affûtage. Le montage et le démontage de la chaîne s’opèrent en plusieurs étapes.

Commencez par vous équiper de gants anti-coupures. Retirez le fil de bougie, l’alimentation ou la batterie. Il faudra également retirer le frein de chaîne et desserrer les écrous sur le carter. L’étape suivante consiste à détendre la chaîne, puis enlever le carter de chaîne. Celle-ci pourra ensuite être retirée. Pour remonter la chaîne, il vous faut la placer à l’envers. Pour ce faire, placez-la dans le guide-chaîne avant de la fixer autour du pignon d’entraînement. Attention, vous devez respecter le sens de la chaîne et sa tension afin de remonter le carter sans le bloquer. Retendez ensuite la chaîne en veillant à ce que les trois entraîneurs restent apparents.

A voir aussi : Comment bien choisir son broyeur de végétaux en 2020 ?

Une lame de rechange pour la tondeuse

La santé et la beauté de la pelouse résultent d’un entretien régulier. La tondeuse est fournie avec une lame. Quel que soit le système de coupe privilégié, notez que le rendu final sera en fonction de la qualité de la lame. Cette dernière se décline en différents types de matériaux comme la résine, le métal, l’acier trempé. La lame en résine se révèle fragile et peu efficace. La lame en métal a tendance à se déformer tandis que l’acier se veut nettement plus robuste. De plus, les capacités de la tondeuse dépendent surtout de la forme de la lame. Cela a un impact sur la qualité, ainsi que sur la rapidité de ramassage du gazon ou de l’herbe. L’idéal serait de disposer d’ergots à cisaillement sur la lame. Le but étant de sécuriser le moteur.

pièces détachées tondeuse, motoculture

Des fils de coupe pour la débroussailleuse

Le diamètre du fil pour la débroussailleuse dépend de trois critères, à savoir le type de végétation, la capacité et la puissance de l’appareil. À titre de référence, un fil rond blanc de 1,2 mm suffit pour débroussailler la pelouse. En revanche, un fil de coupe de 2 mm de diamètre s’avère nécessaire pour l’entretien des herbes hautes. Pour le chardon et l’herbe épineuse, prévoyez un fil plus robuste.

La capacité de la tête de débroussailleuse est déterminée par le rapport entre le poids/volume de la tête et la puissance de l’appareil. Le choix du fil de coupe se fera également en fonction de la puissance de la débroussailleuse. Une machine de moins de 1 kW requiert un fil de 1,4 à 1,6 mm. Si la puissance de la débroussailleuse est de 1 à 2 kW, optez pour un fil de 2,0 mm à 2,7 mm. Enfin, si sa puissance excède 2 kW, il vous faudra un fil de 3 à 4,5 mm.

Les différentes formes de fils pour la débroussailleuse

Les fils les plus couramment utilisés sont ronds. Le déroulement au niveau de la tête se révèle plus facile. Néanmoins, vous trouverez des fils de forme carrée qui conviennent davantage à une végétation agressive. Sinon, le fil cranté se veut plus performant et nettement plus silencieux. Quant au fil hélicoïdal, il est prisé pour sa résistance et pour sa dureté. Comptez aussi sur le fil étoilé et polyvalent. En revanche, cette version est plus bruyante et la coupe n’est pas très nette.

Comment différencier le rotofil et la débroussailleuse ?

Bien que similaires, ces deux appareils diffèrent par leur usage. Le rotofil ou coupe-bordure permet de réaliser de jolis rendus. Quant à la débroussailleuse, elle s’attaque aux végétations particulièrement denses : ronces, herbes hautes, arbustes, taillis… Bien qu’utile, la débroussailleuse est qualifiée de dangereuse. Veillez à respecter une distance de sécurité d’au moins 15 mètres. Quel que soit l’appareil choisi, il vous incombe d’entretenir le fil afin de préserver sa durée de vie. Dans le cas d’un fil en nylon, pensez à le tremper durant 24 à 48 heures dans un seau rempli d’eau. Placez-le ensuite dans un endroit frais, à l’abri de la chaleur et de la lumière.