Gazon

Qu’est-ce que le compostage et comment choisir son composteur ?

Faire du jardinage, loin d’être un passe-temps, est une passion pour bon nombre de personnes. On le comprend aisément quand on sait combien les plantes peuvent s’avérer bienfaisantes non seulement pour le jardinier, mais aussi pour l’environnement. Cependant, un concept du jardinage, bien que connu par beaucoup de personnes, reste source d’inquiétude pour d’autres. Il s’agit du compostage. Allons donc à la découverte de ce concept désormais très populaire.

A lire aussi : Cinq étape pour semer du gazon

Le compostage, qu’est-ce que c’est ?

Le compostage est un processus de transformation des différents déchets organiques, à savoir les déchets de cuisine, les déchets verts en un produit naturel, stabilisé riche en composés minéraux, qu’on appelle le compost. Cette transformation se fait en présence d’eau et de micro-organismes, ce qui fait du rendu final, un engrais 100 % naturel et d’une qualité impeccable.

Plus besoin de se rendre dans une boutique spécialisée et de dépenser pour l’achat d’engrais fertilisant. Avec le compostage, vous produisez vous-même votre engrais à domicile, et cela, sans transpirer. Hormis cet avantage important qu’offre le compostage, il vous permet également de rendre utiles vos déchets domestiques et ainsi, de ne plus avoir à vous déplacer jusqu’à la déchetterie. Les restes de repas, les déchets de jardins, seront donc mélangés dans un contenant spécial appelé composteur de jardin, sur une durée relativement courte et le rendu final sera celui qui allègera votre terre, la rendant fertile.

A voir aussi : Comment prendre soin de vos roses ?

Comment se déroule le compostage ?

Vous savez déjà que le compostage consiste à rassembler les différents déchets domestiques et verts pour produire un engrais spécial appelé compost. Cependant, connaissez-vous le processus d’obtention de ce compost ? En réalité, les déchets rassemblés en tas sont dégradés par les micro ou macro-organismes tels que les champignons, les insectes, les bactéries, etc. Au fur et à mesure que la dégradation avance, la chaleur augmente au cœur du tas de déchet puis diminue lorsque le processus touche à sa fin. De cette dégradation ressort un humus très riche en matières nutritives, le compost. Toutefois, pour parvenir à l’obtention de ce résultat, un équilibre parfait doit être observé entre les différents types de déchets associés.

Comment bien choisir son composteur ?

Le choix de votre composteur doit se baser sur 3 points essentiels : le matériel, les ouvertures et enfin votre budget. Au niveau du matériel, vous constaterez qu’il y a des composteurs en plastique simple, en bois ou en plastique recyclé. Quelle que soit votre préférence, vous devez veiller à ce que votre composteur soit assez opaque, car certains micro-organismes n’aiment pas la lumière.

En ce qui concerne les ouvertures, le composteur que vous choisirez doit en avoir au moins 2 pour vous permettre non seulement d’aérer votre tas de compost, de le remuer en toute facilité, mais aussi de récupérer le rendu final du processus, c’est-à-dire le compost mûr.

Pour couronner le tout, il vous faudra observer les prix des différents composteurs disponibles et voir lequel correspond à votre bourse. Si vous en trouvez un qui réunit les conditions préalables et qui est également accessible à votre bourse, n’hésitez pas à l’acheter. L’accent n’est pas mis ici sur la taille du composteur, car son choix vous revient en fonction de la quantité de compost que vous désirez produire.