Connect with us
Jardin

Comment tailler un murier platane ?

A voir aussi : Comment obtenir du marc de café ?

Le mûrier platane, aussi communément appelé mûrier à feuilles de platane, est un arbre relativement petit qui exige un entretien et un soin particulier afin de bien se développer. Vous avez envie de planter un mûrier platane dans votre jardin ou vous souhaitez savoir comment effectuer la taille de cet arbre décoratif ? On vous dit tout dans notre guide sur le mûrier platane.

Caractéristiques du mûrier platane

Le mûrier platane (Morus kagayamae, Morus australis ou Morus bombycis) nous vient d’Amérique du Nord, d’Extrême Orient et d’Asie Occidentale où on le retrouve de manière endémique.

A lire également : Comment faire pousser des carottes sans graines ?

C’est  une plante appréciée pour sa capacité ornementale. Avec ses belles feuilles qui prennent une jolie couleur jaune doré en automne, le mûrier platane est de fait un arbre qui trouve très bien sa place dans tous les jardins.

Facilement adaptable, le mûrier platane est toutefois endémique des régions du Sud de la France. Il aime les climats tempérés, doux, humides mais pas trop secs. Cet arbre assez typique du Midi offre un ombrage apprécié, ce qui lui vaut son surnom de mûrier parasol. 

Cet arbre de la famille des Moracées est une espèce à feuillage caduc et persistant, ce qui offre au jardin une verdure constante, excepté à l’automne. Le mûrier platane se régénère assez rapidement après sa taille et allie esthétique et pratique grâce à sa ramure parfaite pour un ombrage durant l’été.

Un arbre aux fruits comestibles

En termes de floraison, le mûrier platane vous offre de belles fleurs au printemps ou en été, ainsi qu’une touche de couleur appréciée au jardin. Souvent planté en alignement, le mûrier platane peut aussi servir de bordure dans les rues, les avenues ou en délimitation de parcelles de terrain. 

Cet arbre requiert un entretien minimum afin de vous offrir tous ses atouts. En plus de sa fonction décorative, le mûrier platane produit des fruits comestibles : de petites mûres sucrées, excellentes en confiture, séchées pour en faire un snack, ou en sirop et en coulis pour vos desserts et vos boissons estivales.

Des variétés stériles de mûriers platanes existent : ceci en fera un arbre d’ombrage et d’ornement fort apprécié. Les fruits du mûrier platane sont très salissants et peuvent parfois gêner, selon les attentes et les envies de leur propriétaire. Conseils de jardinier : évitez de planter un mûrier platane femelle près d’une terrasse, au risque de voir chaque année celle-ci s’encrasser dû à la chute de fruits.

Si vous avez le choix entre un mûrier mâle et un mûrier femelle, choisissez en fonction des avantages que vous voyez à avoir des fruits. Le mûrier platane mâle vous fournira une ombre appréciée.

Quelques anecdotes sur le mûrier platane

Roi de l’aménagement d’extérieur depuis de nombreuses années, le mûrier platane est très facile à planter. Contrairement à ce que l’on peut penser, le mûrier platane n’a rien à voir avec le mûrier en buisson ou même le platane. Le mûrier parasol donne un certain style à votre jardin et offre une décoration fonctionnelle toute l’année.

Le saviez-vous ? Le mûrier platane se nomme Morus bombycis en référence au ver à soie, le bombyx du mûrier (Bombyx mori). Cette petite chenille blanche se nourrit essentiellement d’autres variétés de mûriers (mûrier blanc, Morus alba) et ne sont en fait que peu intéressées par le mûrier platane.

Le ver à soie est élevé dans le cadre de la sériciculture afin de produire une soie de qualité, fine, résistante et douce. Aucun risque de retrouver les larves du lépidoptère dans votre arbre, puisque le ver à soie ne se trouve pas à l’état naturel.

Les besoins et l’environnement du mûrier platane

Le mûrier platane apprécie une exposition ensoleillée. Il se fond parfaitement dans l’harmonie d’un jardin au sol frais, ordinaire, aéré et bien drainé. Cet arbre se plante facilement et peut s’adapter à divers types de sol, sans toutefois apprécier les sols trop argileux, humides ou encore trop riches en azote.

Les mûriers platanes n’aiment pas être exposés aux vents frais ou forts. Ils se plaisent dans des endroits abrités des courants d’air froids et aiment avoir leur feuillage au soleil, ce qui explique sa prédominance dans le Sud de la France. N’installez pas un mûrier platane en région d’altitude : cette plante rustique ne s’y adapte pas bien.

S’il se plaît dans son environnement, le mûrier platane peut facilement atteindre les 15 mètres à l’état naturel, bien que cela soit rare. En général, il mesure au minimum 5 mètres de hauteur à taille adulte.

D’ailleurs, on retrouve cet arbre sur tout le pourtour méditerranéen. Dans certaines régions, il est très apprécié pour ses petits fruits, qui sont récoltés pour en faire des snacks traditionnels. C’est notamment le cas en Turquie et dans les régions kurdes où ce mets est très recherché.

Entretien et plantation du mûrier platane

Vous avez un mûrier platane ou vous souhaitez en planter un ? Nous vous expliquons comment procéder. Le moment de la plantation du  mûrier platane est une étape importante, car c’est à ce moment-là que l’arbre peut voir sa croissance favorisée en une bonne reprise.

Dans votre jardin, choisissez un endroit ensoleillé et abrité des vents, ainsi qu’un sol ordinaire. Le terre qui accueille votre mûrier platane doit être de préférence un mélange de terre de jardin et de terreau. 

Pour planter votre mûrier platane, suivez ces étapes :

  • Prenez en compte le volume des racines avant de creuser le trou qui accueillera la motte ;
  • Placez un compost mûr et décomposé au fond de la fosse : quelques pelletées font l’affaire ;
  • Placez l’arbre au centre de son trou et comblez avec le mélange terre de jardin et terreau préparé au préalable ;
  • Le collet du tronc du mûrier platane doit rester apparent : ne l’enterrez pas ;
  • Si vous avez un doute sur la résistance de l’arbre, placez un tuteur, notamment si l’endroit choisi est un peu venteux ;
  • Pour finir, bien arroser le mûrier platane. Pour une plantation au printemps, l’arrosage doit être plus important que pour une plantation automnale.

Quand planter un mûrier platane ?

La plantation du mûrier platane se fait généralement à l’automne ou au printemps. Ceci maximise les chances de reprise, la croissance et la qualité de l’enracinement en pleine terre. 

On préférera l’automne au printemps (régions à climat doux, tempéré et humide), pour la simple raison que le sol est plus meuble et humide à l’automne. Au printemps, la plantation du mûrier platane est tout à fait possible, surtout en région froide. Votre mûrier platane exigera simplement un arrosage fréquent et assidu  juste après la plantation. Ceci évite à l’arbre de subir un choc : il peut mieux s’enraciner s’il est régulièrement arrosé.

Lors de la plantation en automne, veillez à bien pailler le pied de l’arbre pour le protéger du froid et des potentielles gelées. En effet, les racines du mûrier platane, lorsqu’elles sont dans un nouvel environnement, sont plus sensibles aux écarts de température.

Entretenir son mûrier platane

L’entretien du mûrier platane est simple. Cet arbre a des besoins assez basiques et son entretien passe surtout par l’arrosage (les 2 premières années) et par la taille. L’ajout d’un paillis à l’automne est nécessaire, jusqu’à la fin du printemps.

Une fois que les racines de votre mûrier platane se sont bien développées, vous n’avez plus qu’à stopper les arrosages fréquents et à surveiller les parasites et maladies.

Un mûrier platane est une plante à croissance rapide, après une période lente. L’apport d’un engrais spécial arbres est possible afin d’accélérer la croissance. Cet apport se fait exclusivement au printemps, dès le premier printemps qui suit la plantation, lorsque les racines sont bien installées.

Une fois que votre mûrier platane a atteint sa taille adulte, l’entretien principal passe par la taille et la suppression des branches et rameaux morts, malades ou affaiblis. Par ailleurs, si vous remarquez le dessèchement de certaines branches, il se peut que votre arbre souffre d’un manque d’eau.

Pourquoi tailler mon mûrier platane ?

Tailler un mûrier platane encourage sa croissance et sa reprise. C’est une action qui permet à l’arbre d’être débarrassé de ses branches et rameaux faibles, et de lui redonner une coupe plus esthétique. La taille du mûrier platane permet aussi de gérer l’ombrage dont vous avez besoin.

L’argument de la taille du mûrier platane est à la fois esthétique et fonctionnel. Dynamisé, l’arbre repart et peut diriger la sève dans les branches charpentières et les rameaux d’avenir. Sans branches retombantes, vous bénéficiez d’un ombrage de qualité dont vous pouvez profiter tout l’été, voire jusqu’à la fin de l’automne.

La taille du mûrier platane

Pour bien tailler un mûrier platane, il est important de bien s’y prendre. Une coupe trop franche peut faire pourrir les branches de l’arbre. Vigilance à la taille : mieux vaut trop peu couper et s’y reprendre à deux fois que de couper trop drastiquement les branches et affaiblir l’arbre.

La taille du mûrier platane commence par le choix des bons outils. Les sécateurs, ébrancheurs et autres cisailles doivent être désinfectés afin d’empêcher tout pourrissement.

Tailler léger : si vous souhaitez conserver les fruits de votre arbre, ne taillez pas trop sévèrement. La fructification est en effet un processus complexe déclenché par la vigueur de l’arbre. Si celui-ci est atteint par une coupe trop franche, il stoppera tout processus de fructification afin de se préserver et de se pérenniser malgré tout. 

Quelle coupe pour un mûrier platane ?

L’aspect du mûrier platane peut être varié : en le taillant, vous pouvez tout à fait lui donner la forme d’une tonnelle. Il est aussi possible de le faire évoluer en port libre : des branches retombantes apparaîtront alors.

Les mûriers platanes plantés en alignement sont tous taillés de manière similaire afin de préserver une esthétique générale. 

Comment tailler un mûrier platane ?

Tailler un mûrier platane et embellir son jardin passe par quelques étapes :

  • La taille en forme de parasol est la plus connue pour les mûriers platanes ;
  • Couvrir le sol d’un bâche pour faciliter le ramassage des branches ;
  • Munissez-vous d’un escabeau stable et solide ;
  • Coupez de manière structurée et horizontale pour conserver ce port et cette esthétique ;
  • Pour les branches les plus épaisses, utilisez uns scie ;
  • Si vous estimez que la taille de votre mûrier platane est trop risquée, faites appel à un élagueur pour ne pas vous mettre en danger ;
  • Apportez les branches mortes en déchetterie ou brûlez-les ;
  • Supprimez également toute les branches mortes ou sèches, qui sont dangereuses ;
  • Les branches charpentières doivent toujours être conservées ;
  • Raccourcissez les rameaux chaque année avec une coupe légère en biseau.

Quand tailler le mûrier platane ?

Le mûrier platane garde son feuillage jusqu’au mois de décembre. La taille s’effectue en octobre ou en novembre. Vous pouvez également attendre la chute totale des feuilles pour tailler votre arbre. Si vous choisissez cette option, la taille se fera de préférence en janvier.

En tout état de cause, la taille d’un arbre s’effectue lorsque celui-ci est en état de dormance végétative. Ne faites pas la taille du mûrier platane au printemps, lorsque l’arbre reprend de l’énergie et se réveille doucement de son hiver.

Les maladies et parasites du mûrier platane

Le mûrier platane est une plante qui peut se révéler sensible à l’arrivée de la cochenille. Dans ce cas-là, un simple traitement classique, naturel et bio, peut suffire. Préparez un mélange de café, de savon noir liquide, d’alcool et d’huile végétale. Cette solution doit être pulvérisée durant quelques jours sur les zones atteintes. 

Si ce traitement ne fonctionne pas et que vous n’obtenez aucun résultat sur votre mûrier platane, l’invasion est trop importante et il vous faudra mettre en place un traitement plus drastique. Chaque année, vérifiez que les pucerons ne se sont pas installés dans votre mûrier platane. 

Vous ne parvenez pas à vous débarrasser des pucerons et de la cochenille ? Coupez les branches atteintes et brûlez-les ou apportez-les en déchetterie où elles seront traitées.

Les acariens, le chancre, les champignons et la rouille peuvent également affecter un mûrier platane : prenez soin d’observer l’évolution de votre arbre afin de le protéger au mieux , avec par exemple de la bouillie bordelaise (champignons). Vous avez maintenant les éléments pour bien vous occuper d’un mûrier platane.

Continue Reading
Recevez des conseils exclusifs

Suivez-moi sur Facebook
Nicolas Hulot

Jardin Concept
Articles Au Top
Les amis jardineurs


coupe-bordure.com



lepotiblog.com
Haut
Show Buttons
Hide Buttons