Fleurs

5 astuces pour conserver votre orchidée en fleurs toute l’année

view of white and yellow chrysanthemums

L’une des fleurs les plus affectionnées dans l’espèce végétale est l’orchidée. Sa culture est passionnante, mais nécessite une attention particulière pour une bonne croissance. Il est important de prendre certaines dispositions afin de préserver la fleur tout au long de l’année. Voici 5 astuces pour conserver l’orchidée en fleurs à plein temps.

A découvrir également : Tout ce que vous devez savoir sur les fritillaires à bulbes

Un arrosage régulier et contrôlé

L’arrosage de l’orchidée se fait selon son milieu de vie. Il faut analyser l’humidité du sol et la température ambiante avant d’apporter de l’eau à cette fleur. Lorsqu’il y a beaucoup d’eau dans son entourage, l’orchidée a du mal à se développer. L’orchidée n’aime pas de grande quantité d’eau. Il est donc impératif de contrôler le niveau d’eau à apporter à cette plante sur une durée donnée.

En effet, l’orchidée s’arrose trois fois par mois. Avec cette fréquence d’arrosage, elle a suffisamment de nutriments pour se développer et conserver ses fleurs en bon état. De plus, le pot de l’orchidée ne doit contenir que la quantité infime d’eau qu’il faut pour la fleur. Il faut aussi humidifier ses parties qui sont bien visibles en utilisant un brumisateur. Cependant, vous devez veiller à l’humidité des fleurs.

A voir aussi : Harmoniser les couleurs des massifs de fleurs : les astuces pour un résultat esthétique

Cultiver l’orchidée dans un emplacement frais

Le lieu de culture de l’orchidée est facteur primordial pour conserver ses fleurs toute l’année. L’emplacement de l’orchidée doit être sain pour permettre à la plante de préserver ses fleurs. Il est important de savoir que l’orchidée ne se cultive pas en plein air. Elle est beaucoup plus à l’aise lorsqu’elle est cultivée dans un environnement où la température se situe entre 15 et 25 °C. À des températures plus élevée ou plus basse, les fleurs de l’orchidée meurent. C’est l’une des raisons pour lesquelles la culture de l’orchidée ne doit pas se faire sous le soleil.

Nourrir l’orchidée à la lumière

La photosynthèse est un élément indispensable au développement de toute plante. L’orchidée ne déroge pas à cette règle. Cependant, elle doit être protégée de la lumière du soleil. Il faut donc la mettre sous une lumière artificielle dans un endroit humide et à une température en dessous de 25 °C. Toutefois, pendant l’hiver, l’orchidée peut être exposée à la lumière du jour, car les rayons du soleil sont moins brulants.

Protéger l’orchidée des insectes

La pollinisation est naturellement un facteur qui contribue au développement de l’orchidée. Les insectes pollinisateurs sont attirés par le bon parfum des orchidées. Ce qui permet d’ailleurs à la plante de se reproduire facilement. Cependant, l’orchidée ne peut garder ses fleurs toute l’année si elle est exposée aux insectes pollinisateurs. Pour cela, il est important de le protéger des insectes pollinisateurs. Lorsqu’un insecte parvient à faire la pollinisation, les fleurs de l’orchidée fanent. Elles mettront plus de temps à reprendre leur forme initiale.

Éloigner l’orchidée de l’air fort et des polluants

Bien qu’elle soit une plante très attirante par la beauté de ses fleurs, l’orchidée est très fragile. Elle est sensible aux courants d’air fort. Il faut donc le mettre dans un lieu où le vent souffle moins. Elle doit être tenue à l’écart des aérosols. Les fruits mûrs produisent en général de l’éthylène. Ce gaz constitue un polluant pour l’orchidée. Il est donc important de la tenir éloignée de ces polluants.