AménagementÉquipement

Les différents types de fosses septiques

L’installation d’une fosse septique fait partie des indispensables pour l’assainissement d’une construction. Elle assure le traitement des eaux de vanne et des eaux grises d’une habitation. Il existe différents types de fosses septiques qu’il convient de connaître afin d’opérer un choix adapté.  Focus sur les différents types de fosse septique.

A voir aussi : Quelles plantes acheter pour un jardin sec ?

Fosse septique compacte

La fosse septique compacte joue trois rôles : le traitement des eaux usées, l’épuration grâce aux massifs et le rejet des eaux traitées. Il s’agit d’une cuve à l’intérieur de laquelle la matière organique suit les trois étapes de fermentation avant de subir l’épuration grâce à des fibres comme la laine, le coco, etc. Enfin, elle est rejetée sur le sol pour irrigation ou vers un milieu hydraulique superficiel. Ce système fonctionne sans électricité et sans moteur.

L’installation de ce système exige l’intervention d’un professionnel. Ce dernier, en fonction du type de sol et de l’espace disponible, propose le modèle le mieux indiqué pour une habitation. C’est l’exemple de https://www.fosseseptique.net/ qui propose son expertise dans ce domaine.

A voir aussi : Comment économiser de l'argent sur le remplacement des fenêtres ?

Fosse avec épandage

L’option d’une fosse septique avec épandage est l’une des meilleures en matière d’envoi et de traitement de l’eau de vaisselle, de lavage, de toilette. En effet, il s’agit d’un système enterré qui reçoit et déverse les eaux usées après un premier traitement sur un terrain meuble et perméable préparé pour l’occasion.

Fosse septique à filtre sable

Ce type de fosse septique épure les eaux usées grâce à un massif de sable siliceux lavé dans lequel sont enterrés les tuyaux. Après épuration, les eaux traitées sont déversées sur le sol ou dans un puits d’infiltration.

Fosse septique à massif filtrant zéolithe

La fosse septique à massif filtrant zéolithe est un système de coque étanche placé dans un massif zéolithe, de préférence le chabaniste. Les eaux sont dirigées  vers l’exutoire contenant des couches de granularité. Ces dernières filtrent les eaux usées puis les rejettent pour irrigation dans un sol ou vers un milieu hydraulique superficiel.

La micro station d’épuration

Comme son nom l’indique, elle procède à une épuration partielle des eaux usées. En premier lieu, elle procède à la séparation des matières liquide et flottante pour avoir un reste liquéfié. Notons que les différents traitements de cette fosse septique se font par oxygénation forcée.

Ensuite, les réactions biologiques réalisées par le compresseur installé dans la fosse dégradent les matières polluantes, puis l’eau traitée est déversée sur un sol d’irrigation ou un milieu hydraulique. Le gaz et la boue sont extraits avant l’évacuation de l’eau.

Le lagunage

Le massif filtrant dans le cas d’un lagunage est la plante. Elle ne joue pas le rôle d’un épurateur, mais d’un facilitateur d’aération. C’est l’une des options les plus écologiques et les moins onéreuses pour le traitement de l’eau. Soulignons que ces fosses septiques sont proposées en différents matériaux, notamment en béton, plastique, PVC, etc.

Les fosses septiques font partie des installations d’assainissement indispensables dans les logements. Disponible en six différents types sur le marché, elle évacue loin des demeures les eaux de vannes et les eaux grises.