Potager

Confinement : a-t-on le droit de se rendre dans un jardin partagé ?

Depuis quelques années, les jardins partagés sont de plus en plus nombreux à voir le jour, notamment dans les grandes villes. Gérés par la mairie ou une association, ils permettent à quelques rares chanceux de profiter d’un carré de terre qu’ils peuvent cultiver comme ils le souhaitent. Comme ce jardin n’est pas rattaché au logement, il est interdit de s’y rendre pendant le confinement s’il se trouve à plus d’un kilomètre de votre habitation.

A découvrir également : Traitement naturel anthracnose courgette : solutions efficaces

Des jardins à l’abandon et des récoltes gâchées

Les jardins partagés ont le droit d’ouvrir, même pendant le confinement. Ils accueillent peu de monde, chacun est invité à prendre ses précautions, mais il est possible de jardiner et d’entretenir son potager. Le problème, c’est que si le jardin partagé ne se trouve pas à moins d’un kilomètre de chez vous, vous n’aurez pas le droit d’y aller.

D’ailleurs, une seule heure de sortie quotidienne est autorisée, ce qui n’est pas souvent assez pour s’occuper d’un potager. Comme lors du premier confinement, de nombreuses récoltes vont être perdues. Il n’est pas étonnant que beaucoup de Français aient investi dans un potager intérieur. Il permet de cultiver directement chez soi, même en intérieur, et convient parfaitement à une période de confinement.

A lire également : Laitue vireuse : bienfaits, culture et utilisation - Conseils pratiques

Les semences et les plants sont des biens de première nécessité

Les périodes d’enfermement se multipliant, les Français ont été nombreux à s’intéresser au jardinage en plus de leur traditionnelle passion pour le bricolage. Cet intérêt avait notamment été facilité par la décision de considérer les semences et les plants de potagers comme des biens de première nécessité lors du premier confinement.

Les choses n’ont pas changé lors de ce second confinement, bien au contraire. Ceux qui ont la chance de disposer d’un jardin peuvent donc d’ores et déjà préparer les récoltes à venir. Ceux qui avaient continué à entretenir leur potager pendant l’été pourront profiter des nombreux fruits et légumes d’automne. Quant à ceux qui vivent en appartement, ils peuvent profiter des nombreuses solutions de potagers intérieurs qui s’adaptent facilement aux envies et aux saisons.

La cueillette aux champignons est-elle autorisée ?

Tous les amateurs de jardinages ne cueillent pas les champignons, mais il faut bien admettre que la question se pose. Ce second confinement tombe en pleine période de cueillette des champignons et tous les amoureux de promenades en forêts s’interrogent : est-ce autorisé de cueillir les champignons ?

Oui, la cueillette aux champignons et parfaitement autorisée, à condition de respecter les règles actuelles. Ainsi, vous n’avez toujours pas le droit de sortir plus d’une heure et dans un rayon de plus d’un kilomètre autour de chez vous, même pour ramasser des champignons.

Les règles sanitaires à respecter dans un jardin partagé pendant le confinement

Les jardins partagés permettent de cultiver des légumes ou des fleurs, mais la question se pose : est-ce autorisé d’y aller pendant le confinement ? Les règles sanitaires à respecter dans un jardin partagé pendant le confinement sont nombreuses.

Tout d’abord, vous devez respecter les gestes barrières tels que le port du masque et la distance physique. Vous devez prévoir un lieu pour vous laver les mains régulièrement. Chaque personne doit utiliser ses propres outils au jardin et ne pas les prêter aux autres membres du groupe. Chacun doit aussi nettoyer ses instruments avant et après utilisation.

Il faut aussi éviter tout contact avec les personnes extérieures aux jardins collectifs ainsi qu’éviter les rassemblements en groupe trop importants qui seraient susceptibles d’accroître le risque de propagation du virus.

Si ces règles sont bien respectées, il n’y a aucune raison pour que vous ne puissiez pas continuer à profiter de votre jardin partagé durant cette période difficile.

Les bienfaits du jardinage sur le moral et la santé en période de confinement

Le jardinage est une activité qui peut être bénéfique pour le moral et la santé en période de confinement. Effectivement, cette activité permet de se concentrer sur quelque chose d’autre que les informations anxiogènes diffusées dans les médias. Elle permet aussi de profiter du soleil et de prendre l’air, ce qui peut avoir un effet positif sur notre humeur.

Jardiner peut aider à soulager le stress et l’anxiété liés au confinement. Cela peut aussi être une façon de se connecter avec la nature et d’être plus conscient des cycles saisonniers.

Cultiver ses propres légumes ou fruits bio est non seulement bon pour la santé physique mais aussi pour l’environnement. Cette pratique contribue à réduire notre empreinte écologique en diminuant le transport des aliments depuis leur lieu de production vers nos assiettes.

Vous devez trouver cela difficile. Le jardinage peut offrir aux personnes confinées un moyen sûr et sain de rester actives physiquement et mentalement.

N’hésitez pas à contacter votre association locale si vous avez besoin d’aide ou si vous souhaitez participer aux projets communautaires mis en place dans votre ville afin que tous puissent profiter du bien-être offert par ces espaces verts collectifs durant cette période exceptionnelle !