Actu

Composteur gratuit : quelle est sa place dans la réduction les déchets alimentaires ?

Le compostage est une méthode qui consiste à laisser pourrir et se transformer des déchets organiques par la présence de l’oxygène et grâce à laquelle on obtient le compost, une matière très importante pour un meilleur rendement milieu de l’agriculture et le jardinage. C’est le meilleur moyen de réduire et réinvestir les déchets organiques. Pour un bon résultat, cette opération requiert l’utilisation d’un composteur gratuit.

A lire en complément : Guide complet des lames pour robot tondeuse Husqvarna

Qu’est-ce-qu’un composteur gratuit ?

Un composteur gratuit est un récipient obtenu gratuitement, utilisé pour stocker les déchets organiques et/ou alimentaires permettant leur recyclage naturellement. Pour favoriser la récupération des déchets domestiques, certaines municipalités et entreprises de transformation de déchets offrent des composteurs gratuits, il suffit de le demander aux services concernés (Environnement).

Comment utiliser le composteur gratuit ?

Avant de commencer à remplir le composteur comme il faut, il est préférable de mettre une première couche de papier journal pour absorber le liquide. Ensuite, sur à peu près 5 ou 6cm, ajouter ce qui est feuilles, branches, marc de café utilisé. Après viennent les restes de légumes et fruits, coquilles d’œufs crus, herbes et pelouse. Et recouvrir le tout de fines couches de terre ou de feuilles.

A voir aussi : Tout savoir sur les jardins d’hiver

Pour entretenir son composteur, le composteur peut être en bois ou en plastique. Généralement, pour les deux types, l’utilisation de produits de nature insecticides ou fongicides est interdite car cela pourrait nuire à la formation des microbes qui jouent un rôle important dans la transformation organique des déchets. Celui en bois peut être enduit d’huile de lin chaque 2 ans, et celui en plastique, lavé à jet d’eau après l’avoir vidé de son contenu pour être réutilisé.

La nécessité du composteur pour un bon compostage  

Bien respecter le processus de compostage procure des avantages et des bénéfices pour la culture et l’environnement. Pour cela, il est conseillé soit de mélanger les déchets opposés, soit de les déposer en couches alternées suivant les catégories indiquées.

Les avantages

Le compostage permet la production domestique de terreau ou engrais biologique, élément principal pour un bon rendement dans l’agriculture et la réussite du jardinage. Le compost,   bien préparé est un aliment indispensable pour la croissance des plantes ; il est aussi un atout pour la fertilisation du sol.   

Les bénéfices du compostage

Le compostage permet de produire le compost nécessaire pour la croissance optimale des plantes. Et cela, en rendant la terre fertile grâce aux compositions naturelles obtenues du compostage et entraîne une amélioration de la qualité de cette dernière. L’utilisation ou la récupération des déchets alimentaires et organiques contribue à l’assainissement de l’environnement. En effet, avec cette méthode naturelle, les émissions de gaz à effet de serre est réduite, ce qui procure aussi une amélioration de l’écologie.

Pour optimiser un compostage

De base, mettre des déchets biodégradables ; éviter les poissons et viandes qui ne feraient qu’attirer les rongeurs et ne décomposent pas. Par contre, les déchets de la préparation culinaire, domestiques (papier, serviettes en papiers…) et tous ceux qui sont de couleurs vertes et brunes dans le jardin (feuilles mortes…)

Il est à noter que tous les déchets de la cuisine, spécialement les épluchures de légumes et fruits, peuvent être récupérés pour le compostage, qu’ils soient cuits ou non, frais ou non.