Équipement

Quel type de pompe pour arroser le jardin ?

Le jardin est l’un des endroits les plus prisés d’une maison. Il contient en son sein une belle pelouse et de magnifiques fleurs qui ont besoin, pour continuer par vivre, d’être adéquatement arrosées. C’est déjà un pas de comprendre cela ; mais il importe également de savoir comment procéder concrètement. Commencez par vous renseigner à propos en prenant déjà connaissance à travers cet article du type de pompe adapté pour chaque situation d’arrosage.

A lire également : Quel est le meilleur coupe-bordures ?

Quelles questions faut-il se poser ?

Le besoin de disposer d’une pompe pour arroser son jardin est d’autant plus indispensable que la saison n’est pas favorable. En effet, lorsqu’à cour l’été par exemple, l’influence du soleil et la rareté des pluies font que les pelouses et les plantes ont besoin d’une quantité plus importante d’eau. User d’un arroseur n’est donc plus adéquat pour satisfaire aux besoins de chaque plante. Vous aurez plutôt besoin de pompes, dont il en existe plusieurs types, chacun dévolu à usage donné et permettant de contourner une certaine contrainte, ou d’exploiter une ressource disponible. Trouvez la pompe de jardin qu’il vous faut avec les conseils du site Ma-pompe.fr .

Il existe principalement quatre types de pompes de jardin. Le plus indiqué pour vous dépendra de la réponse que vous donnerez à chacune des interrogations suivantes.

A voir aussi : Réparer vos engins de motoculture pour faire des économies, c'est facile

Existe-t-il une source d’électricité ?

Il est souvent fréquent qu’une source d’électricité soit disponible, mais ce n’est pas toujours le cas. Vous convenez alors qu’il n’y a pas vraiment d’alternatives en dehors d’une motopompe fonctionnant à l’aide d’essence dans ce cas.

La source d’eau est-elle profonde ?

Si le niveau d’eau contenue dans la source que vous allez exploiter est compris entre 0 et 9 mètres, il vous est conseillé des pompes auto-amorçantes de type surface ou surpresseur. En effet, ces dernières n’ont pas besoin qu’on les place dans l’eau à refouler. Elles s’installent hors de l’eau.

Mais si le niveau d’eau excède les 9 mètres, il faut prévoir une pompe immergée, la seule qu’un peut installer dans une source d’eau et qui peut refouler jusqu’à une hauteur d’au moins 9 mètres.

Combien d’arroseurs seront connectés à la pompe ?

La réponse à cette question vous permettra d’estimer la pression que doit avoir votre pompe de même que son débit. Les fournisseurs indiquent très souvent sur leurs pompes, le nombre d’arroseurs qui peuvent être branchés sur elles.

Quelle est la nature de l’eau ?

La nature de l’eau dépend d’où elle provient. Il est préférable de la prendre dans un lac, un canal ou un puits pour ne pas avoir besoin de la filtrer avant de l’utiliser. Autrement, votre pompe doit disposer d’un filtre pour éliminer les grosses particules.

Comment choisir votre pompe ?

Vous devez considérer un certain nombre de critères avant de porter votre choix sur un modèle de pompe précis. Il s’agit entre autres du temps pendant lequel la pompe doit fonctionner en continu, de l’étendue du jardin à couvrir et bien évidemment de votre bourse. En fonction de l’étude des paramètres ci-dessus indiqués, vous opterez pour telle pompe avec un tel régime de fonctionnement ou une telle puissance.

Les différents types de pompes pour arroser le jardin

Les pompes utilisées pour arroser le jardin se déclinent en plusieurs modèles selon la source d’alimentation, leur puissance et leur mode de fonctionnement. Vous pouvez retrouver :

Pompe électrique : ce type de pompe est alimenté par l’électricité, ce qui lui confère une grande capacité à puiser de l’eau dans les sources profondément enfouies sous terre. Elle est capable d’arroser un grand jardin sur une longue période grâce à sa puissance élevée.
Pompe solaire : la pompe solaire utilise l’énergie du soleil pour fonctionner. Elle est idéale pour les zones où il y a suffisamment de lumière directe du soleil car elle peut être efficace pendant toute la journée. Cette option est très économique et écologique car elle ne nécessite aucune dépense en électricité.
Pompe thermique : elle utilise, comme son nom l’indique, le pouvoir thermique des combustibles fossiles tels que le gaz ou le diesel pour produire de la pression afin d’acheminer l’eau vers votre jardin. Ce système convient bien aux jardins situés loin des sources d’alimentation électrique, telles que dans les campagnes.
Rampe pivotante : cette solution consiste à utiliser un ensemble complet comprenant une rampe articulée et mobile couplée à un système automatisé qui permettra une gestion optimale de votre approvisionnement en eau tout au long des besoins saisonniers pour vos plantations.

Le choix d’une pompe de jardin dépendra entièrement de vos besoins et des caractéristiques propres à votre environnement. Pensez à bien prendre en compte tous les éléments afin que vous puissiez faire un choix judicieux qui répondra parfaitement à vos attentes.

Les critères à prendre en compte pour un bon fonctionnement de la pompe

Pour que votre pompe donne le meilleur rendement possible, pensez à bien tenir compte de plusieurs critères. La puissance et le débit sont des éléments clés à prendre en compte lors du choix de votre pompe. La puissance doit être adaptée à la taille du jardin ainsi qu’à la distance entre la source d’eau et l’emplacement où vous souhaitez arroser.

Il faut aussi tenir compte de l’efficacité énergétique de votre pompe afin d’éviter une surconsommation électrique qui peut se traduire par une augmentation significative des factures d’électricité. Pensez à bien opter pour une pompe équipée d’un variateur ou encore mieux, un modèle disposant déjà d’une régulation électronique intégrée.

Le type de tuyau utilisé pour connecter la pompe avec les différents points dans votre jardin est aussi crucial. Effectivement, si le diamètre du tuyau n’est pas suffisamment grand, cela entraînera automatiquement une perte importante en pression, ce qui réduira considérablement l’efficacité globale du système.

Lorsque vous avez choisi un modèle spécifique, prenez soin de vérifier ses caractéristiques techniques telles que sa capacité totale et sa vitesse maximale avant son usage continu durant toute opération impliquant notamment son refroidissement interne.

Pensez à bien connaître les particularités locales liées au terrain pour éviter tout risque potentiel, comme celui lié à un mauvais branchement électrique pouvant entraîner des dommages graves aux installations domestiques si elles ne respectent pas les normes en vigueur.

Pour un bon fonctionnement de votre pompe, pensez à bien tenir compte des critères tels que la puissance et le débit, l’efficacité énergétique, le diamètre du tuyau utilisé, ainsi que les caractéristiques techniques spécifiques à chaque modèle. N’oubliez pas aussi qu’il est recommandé de faire appel à un professionnel pour installer votre pompe afin d’éviter tout risque potentiel en amont ou lors de son usage.